Choisir un chauffe-eau solaire : Avantages et inconvénients

avantages chauffe-eau solaire

Il existe plusieurs modèles de chauffe-eau solaire, Conersol vous présente les avantages et inconvénients de chacun.

Quel type de chauffe-eau solaire choisir ?

De plus en plus, on vous encourage à choisir l’énergie solaire pour le chauffage de votre eau. Comme La Réunion n’est pas connectée au réseau énergétique de la métropole, l’approvisionnement en l’énergie sur l’île est relativement compliquée. La Réunion a pour objectif d’être autonome en énergie d’ici 2030. Si vous voulez générer votre propre énergie solaire, et ainsi arrêter d’utiliser l’énergie fossile, vous pouvez prétendre à de nombreuses aides. Les avantages sont nombreux, notamment une fois l’investissement initial amorti, vous pourrez faire de belles économies ! Et en bonus, c’est bon pour la planète !

Sachez d’abord que tout chauffe-eau solaire se compose de deux éléments : les capteurs solaires et le ballon qui contient l’eau.

Le chauffe-eau monobloc :

Dans le système monobloc, les capteurs et le ballon, disponibles de 10 à 300L, sont regroupés sur un seul châssis. L’ensemble est placé à l’extérieur.

Les principaux avantages sont sa simplicité et son coût, en général moins élevé que les autres solutions. Son principal inconvénient est qu’il souffre de pertes thermiques. Ce système s’installe sur une terrasse ou dans un coin de jardin, difficilement sur une toiture inclinée. Son esthétique joue aussi un rôle dans votre choix, il n’est pas facile à intégrer à votre maison et à son architecture.

Le chauffe-eau monobloc est un bon choix dans une région ensoleillée comme La Réunion, mais attention si vous habitez dans une zone à faible ensoleillement, car le système ne se branche pas sur le circuit de chauffage. Il ne peut donc pas intervenir s’il n’y a pas assez de soleil.

Le chauffe-eau solaire dissocié :

Dans ce système, les capteurs sont séparés du ballon. Le ballon peut être installé dans la maison ou dans un bâtiment annexe. Ce système peut fonctionner toute l’année : il ne subit pas ou peu de pertes thermiques. En revanche, ce système est plus coûteux.

Dans ce système, vous avez le choix entre deux technologies :

Le chauffe-eau solaire à thermosiphon

Sans pompe, la chaleur circule librement entre capteurs et ballon, grâce à la différence de température entre ces deux éléments. Ceci implique que le ballon doit impérativement être installé plus haut que les capteurs. Les principaux avantages sont son coût, peu élevé, comme il ne nécessite pas de pompe, et sa performance. Le système est aussi très fiable, toujours par l’absence de pompe. L’inconvénient principal est son installation spécifique. Des solutions adaptées sont possible, votre installateur saura vous les proposer, mais toutes les maisons peuvent pas forcément bénéficier de ce système. Il faut aussi faire très attention aux pertes de charge, qui peuvent survenir quand les tuyaux sont trop longs, quand ils sont (trop) coudés ou quand il y a trop de raccordements.

Le chauffe-eau solaire à pompe électrique

Ce système fonctionne, comme son nom l’indique, avec une pompe entre les capteurs et le ballon afin de faire circuler la chaleur. Le principal avantage est qu’il convient à pratiquement toutes les configurations d’installation. Vous pouvez placer le ballon où vous voulez, au sous-sol comme dans les combles. En revanche, il est un peu plus cher à l’achat et, comme il fonctionne avec une pompe, il est un peu plus fragile.

Les différents capteurs pour votre chauffe-eau solaire

Il existe deux technologies pour les capteurs solaires sur le marché :

Les capteurs plans

Ce sont les capteurs 1<sup>ère</sup> génération. Il s’agit ici de plaques et de tubes en métal, scellés ensemble dans un coffre rigide au vitrage spécial.  Les capteurs plans ont une performance limitée, mais leur prix est faible. Ils ont un bon rendement dans les régions chaudes.

Les capteurs à tubes sous vide

Ces capteurs avec leurs tubes en verre peuvent être orientés selon vos besoins. Il n’y a pas ou peu de pertes de chaleur, grâce à un effet “thermos” qui les protègent si la température externe baisse. Ces capteurs sont 10 à 20% plus chers, mais ils ont un bien meilleur rendement dans une région tempérée, voire froide.

Le dimensionnement de vos capteurs, basé sur votre situation et vos besoins

Nous vous conseillons de calculer les dimensions optimales de vos capteurs solaires et de votre ballon d’eau chaude avec un installateur agréé. Ce dimensionnement dépend de plusieurs facteurs :

  • La technologie des capteurs que vous avez choisie
  • Taille et orientation de la toiture
  • Durée d’ensoleillement annuelle
  • La composition de votre ménage, le nombre d’utilisateurs

Il faudra également prendre en compte les ombres éventuelles qui recouvreront les capteurs à certains moments de la journée. Un professionnel peut faire ce dimensionnement pour vous.