Chauffe-eau solaire : aides et crédit d’impôt

Chauffe-eau solaire : aides et crédit d'impôt

Le chauffe-eau solaire est la solution idéale pour réduire sa facture d’énergie et ainsi réaliser des économies tout au long de l’année. Utiliser un chauffe-eau donne également droit à l’octroi d’aides et d’un crédit d’impôt sous certaines conditions. Alternative écologique et économique, le chauffe-eau est donc un atout de taille dans votre foyer.

Chauffe-eau : bénéficiez du nouveau crédit d’impôt 2020

Depuis le 1er janvier 2020, un crédit d’impôt forfaitaire ou bien une prime unique pour tous les ménages les plus modestes remplace le Crédit d’impôt transition énergétique (CITE) de 30 %.
Procéder à l’installation d’un chauffe-eau solaire (ou thermodynamique) fait partie des travaux éligibles aux aides destinées à la rénovation énergétique. C’est le cas du crédit d’impôt prolongé jusqu’à la fin de l’année 2020. En pratique, le nouveau crédit d’impôt fonctionne comme le CITE, avec un taux unique de 30 % du montant total des dépenses réalisées.

Crédit d’impôt 2020 : conditions d’éligibilité

Qui peut prétendre bénéficier du crédit d’impôt en 2020 pour la pose d’un chauffe-eau ? Tout d’abord, sont éligibles à cette aide tous les particuliers domiciliés fiscalement en France qui font installer un chauffe-eau solaire dans leur résidence principale. Ensuite, le logement dans lequel a lieu les travaux doit avoir été construit depuis au moins 2 ans. De plus, une entreprise RGE (reconnue garante de l’environnement) doit réaliser les travaux.

Plafonds du crédit d’impôt pour votre chauffe-eau

Le gouvernement a mis en place des plafonds au-delà desquels les dépenses ne sont plus éligibles au crédit d’impôt. Ainsi, le plafond de dépenses éligibles est de 8 000 € pour une personne seule, divorcée ou veuve. Le plafond est doublé pour les couples qui sont imposés ensemble. Chaque personne supplémentaire à charge dans le foyer augmente la limite de dépenses de 400 €.

Installation d’un chauffe-eau solaire : autres aides

Les particuliers qui désirent installer un chauffe-eau solaire à leur domicile peuvent prétendre à d’autres aides supplémentaires. Quelles sont-elles ?

  • TVA réduite : si le professionnel est qualifié RGE, la TVA est réduite à 5,5 %
  • prime énergie : sous conditions de revenus et de composition du ménage. Le dossier est à déposer sur le site de votre fournisseur d’énergie. C’est ce dernier qui se charge d’analyser les documents fournis et de valider votre dossier auprès des services administratifs. L’aide peut atteindre plusieurs centaines d’euros
  • éco-PTZ, ou éco-prêt à taux zéro : sous conditions de ressources, un particulier peut emprunter une certaine somme sans intérêt pour la réalisation de ses travaux de pose de chauffe-eau solaire. Ce montant peut atteindre jusqu’à 30 000 €
  • aides octroyées par l’ANAH (Agence Nationale de l’Habitat) : il faut que vos revenus soient modestes (voire très modestes) et que vous soyez propriétaire de votre résidence principale. Cette dernière doit avoir plus de 15 ans
  • aides octroyées par les collectivités locales : au plan local, les collectivités (départements, régions et communes) s’organisent pour venir en aide aux ménages qui ont besoin d’aide en vue de travaux de rénovation énergétique. C’est le cas pour la pose d’un chauffe-eau thermodynamique. Vous devrez présenter un dossier à la collectivité pour lui faire part de votre projet. Après analyse, vous serez susceptible de recevoir une aide complémentaire aux autres soutiens financiers disponibles.

Vous souhaitez en savoir davantage sur la pose d’un chauffe-eau solaire ? Spécialiste chauffe-eau solaire et électricité solaire à La Réunion, Conersol est disponible pour vous renseigner au mieux.