Quel bilan énergétique pour La Réunion en 2019 ?

bilan énergétique de La Réunion

L’année 2019 a été marquée par des événements sans précédent à La Réunion. En effet, il s’agit de l’année la plus sèche depuis 48 ans. Cela a fait retomber la production hydroélectrique jusqu’au niveau de 2017. Le bilan mené en 2019 par l’Observatoire énergie Réunion et Horizon Réunion permet d’avoir une idée de la production électrique et de la force du solaire dans l’énergie à La Réunion. Quel bilan énergétique pour La Réunion en 2019 ? Réponse avec Conersol.

Bilan énergétique 2019 : des vagues de chaleur à La Réunion qui ont eu une incidence sur la production électrique

En 2019, la production électrique totale s’est divisée entre les énergies fossiles à 68,8 % (fioul, charbon, gazole…) et les énergies renouvelables à 31,2 %.
2019 est une année marquée par plusieurs événements, notamment 2 vagues de chaleur particulièrement longues (2 semaines chacune environ) et sévères. En comparaison avec 2018, la pluviométrie sur l’île de La Réunion en 2019 a baissé d’un tiers. Cela est significatif et pose aujourd’hui des questions sur la production électrique. Par conséquent, cela a causé une sécheresse importante, ce qui a fait de 2019 la saison la plus sèche depuis 48 ans ! Un tel événement d’envergure ne peut pas directement être rattaché au phénomène de changement climatique. Il devra cependant être observé dans les années à venir.

Cette augmentation a pu se faire ressentir partout, y compris en Sibérie avec un pic de chaleur de 38 degrés en juin. Cette hausse de température a des répercussions notables sur la manière de vivre au quotidien et sur les modes de consommation. Cela se répercute aussi sur l’utilisation des systèmes de climatisation à La Réunion. D’où l’intérêt de maîtriser l’énergie sur tout le territoire et d’opter pour une électricité propre, verte, à base d’énergies renouvelables. De tels efforts ont permis l’économie d’un volume important d’énergie. Cela passe notamment par l’utilisation de chauffe-eau solaires.

La force du solaire et du photovoltaïque

En 2019, le bilan met en avant la présence conséquente du parc photovoltaïque. Elle représentait alors 22 % de toute la production d’électricité. On constate une hausse de 3,6 % de la puissance installée en 2019, ce qui constitue l’augmentation la plus notable depuis 2015. Plusieurs appels à projets voient le jour à La Réunion, ce qui est un signe positif pour la suite. Le Fonds Européen de Développement Régional lance régulièrement de nouveaux appels à projets pour développer les installations photovoltaïques.
Il en va de même des chauffe-eau solaires, avec un parc qui a été efficace. En effet, grâce à ces installations, c’est plus de 287 GWh d’électricité qui ont pu être épargnés. Cela qui équivaut à la consommation énergétique de 80 000 foyers au total ! La filière ne cesse de se développer et de faire des adeptes, avec le soutien de plusieurs dispositifs d’aides pour les particuliers comme pour les professionnels.

En 2019, le parc de chauffe-eau solaires individuels s’élève à 170 000. Le bilan énergétique met en avant l’installation de chauffe-eau en renouvellement d’anciens modèles. Cela permet d’éviter un double comptage. L’objectif affiché est de réduire le plus possible la consommation d’énergies fossiles dans les années à venir. Faire installer un chauffe-eau solaire par un professionnel à La Réunion est donc une bonne alternative à la consommation classique d’énergies fossiles. De plus, cela permet de protéger l’environnement tout en réduisant sa facture d’électricité. De quoi faire du bien à la planète tout en faisant des économies.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *